tamatea

tamatea

Le Bapteme de Joli Vent

C’est l’histoire d’un moribond arraché à la vasière de Camoêl et restauré au chantier du Guip de l’île aux moines et l’Afpa d’Auray, sous la houlette de l’association des amis du Sinago.

Lors de la dernière journée de la semaine du Golfe, Joli Vent a fait son entrée à Port-Anna, avec des voiles encore blanches : il lui faudra attendre encore un an avant qu’elles redeviennent rouge.

Sur le quai, c’est évidemment la bousculade et les flashs crépitent. C’est un évènement, le maire pense même à créer un musée pour que les sinagots transmettent leur savoir.



31/08/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres